Efficacité vs efficience?

Print Friendly, PDF & Email

Il n’est pas rare pour quiconque de mélanger les concepts d’efficacité et d’efficience qui pourtant sont assez différents. L’efficacité se mesure dans l’atteinte de résultat. Si vous obtenez le résultat escompté, vous êtes efficace. Quant à l’efficience, elle tient compte des moyens utilisés pour obtenir le résultat. Vous obtenez le résultat escompté avec des ressources moindres, vous êtes plus efficient (tout en demeurant efficace bien sûr). L’efficience est synonyme de productivité.

Par Michel Boisvert, président d’IPSO Technologies

Comment calculer l’efficience?

L’efficience tient compte de la rareté des ressources. Ainsi, un trajet Montréal-Québec peut prendre 3 heures en voiture, 18 heures en vélo et 48 heures à pied. Les 3 trajets sont efficaces comme ils atteignent l’objectif, mais leur efficience varie grandement. À résultat égal, on peut calculer l’efficience de chacune des options en calculant le coût total de chaque choix.

L’efficience pour l’entreprise…

L’efficience est extrêmement importante pour une entreprise. Fondamentalement, l’entreprise met en œuvre des ressources pour fabriquer et livrer des services et des produits. L’efficience doit donc être au cœur des préoccupations des dirigeants et des employés. Une entreprise efficiente produit plus avec moins d’efforts.

L’efficience rapporte à l’entreprise des bénéfices à trois niveaux :

  • Une économie monétaire directe par l’utilisation moindre de matières, la réduction de rejet ou un design économique;
  • Une plus grande marge de manœuvre par une réduction des temps requis, l’usage d’outils plus performants, une meilleure planification et des ressources qui se libèrent pouvant ainsi produire plus dans un même délai;
  • Un avantage concurrentiel par une technologie moins coûteuse et efficiente. On livre plus rapidement à coût souvent inférieur. Les ventes sont gonflées, les marges sont plus grandes et l’entreprise est plus prospère.

L’efficience a donc un impact direct et majeur sur l’entreprise. Plus l’efficience est grande, plus l’entreprise aura du succès et gagnera des parts de marché et l’inverse est également vrai. Au sein du système de libre concurrence, il y a donc une course à l’efficience ou à la productivité laissant les entreprises les moins performantes péricliter et s’éteindre.

Pour une entreprise, le degré d’efficience se mesure en retour sur investissement (ROI). À efficacité égale, l’entreprise devra toujours choisir la technologie la plus efficiente, afin d’augmenter sa productivité et d’améliorer ses positions de marché.

Qu’il s’agisse de machinerie, d’employés, d’espace de travail, de design de produit, de layout de plancher de production, l’entreprise devra toujours évaluer l’efficacité de tel système bien évidemment. Mais également l’efficience de chaque choix avec une estimation juste des calculs du ROI, afin de déterminer sa meilleure option. Deux technologies peuvent sembler tout aussi efficaces, mais très différentes en terme d’efficience.

La sélection de logiciels de gestion (ERP/CRM) ne fait pas exception. On voit souvent des entreprises demander des appels d’offres à partir d’un cahier de charge très bien monté, mais qui n’évalue pas du tout l’efficience des logiciels proposés. Aucun calcul de retour sur investissement n’est exigé. Le résultat est souvent catastrophique, car loin d’aider l’entreprise à devenir plus productive, ces logiciels peuvent devenir de véritables entraves nuisant énormément à la productivité et la prospérité de ces organisations..

Choisir l’efficience permet à l’entreprise de croître plus rapidement, de prospérer davantage dans une sorte de boucle vertueuse d’amélioration continue. Les gains sont exponentiels et agissent sur votre capital comme un intérêt composé.

Tout changement technologique devrait améliorer la position de l’entreprise en améliorant son efficience et sa productivité.

L’efficience qui révolutionne

L’efficience nous permet de réduire les coûts, parfois radicalement. Par exemple, pour envoyer un kilogramme en orbite, la Nasa devait débourser en 2002 environ 22000$. En 2014, c’était 14240$ et Elon Musk avec le Falcon Heavy a réduit ce coût en 2018 à 1700$ environ ouvrant ainsi un monde de nouvelles possibilités (2).

Au Royaume-Uni, les avancées technologiques ont réduit le coût de production de l’énergie éolienne qui est passé sous le prix de l’énergie nucléaire pour la première fois en 2017, alors qu’elle était deux fois plus dispendieuse en 2015. Le résultat est une révolution, soit l’abandon du programme nucléaire et des investissements massifs dans l’éolien (1).

L’efficience qui dérange

Quand le gain en efficience est très grand, la technologie devient perturbatrice (disruptives technologies) et provoque une rupture dans le continuum, reléguant aux oubliettes en quelques années seulement les technologies d’avant qui étaient pourtant bien établies. On n’a qu’à penser aux ordinateurs, aux cellulaires, aux autos électriques qui sont en train de déranger notre quotidien, des technologies qui n’existaient pratiquement pas voilà 20 ans et qu’on ne pourrait plus se passer maintenant.

Choisir l’efficience, c’est parier sur son avenir!

Références
1. BBC – Offshore wind power cheaper than new nuclear
2. Quora – Rockets What is cost of sending 1 kg weigh into space
2018-03-22T14:03:40+00:0022 février 2018|Productivité et rentabilité au quotidien|