Print Friendly, PDF & Email

La règle des 20/80 appelé “principe de Pareto” nous fait réaliser que 80% des résultats se produisent souvent avec seulement 20% des efforts.  Alors si on identifie correctement les tâches pour prioriser celles qui donnent le plus de résultats, le rendement et la performance organisationnelle s’en trouveront décuplé.

Définition

Le principe de Pareto, aussi appelé loi de Pareto, principe des 80-20 ou encore loi des 80-20, est un phénomène empirique constaté dans certains domaines : environ 80 % des effets sont le produit de 20% des causes.

Source: Wikipédia Le Principe de Pareto n’est pas une loi universelle, mais plutôt une observation. Des déviations sont donc possibles et acceptables selon les domaines et selon l’échantillonnage réalisé.

Graphique ParetoFigure 1

Histoire

C’est en 1906 que l’économiste italien Vilfredo Pareto réalisa, suite à une étude statistique sur l’Italie, que 20% de la population possédait 80% des richesses.  En 1960, Joseph M. Juran a repris ce concept qu’il nomme “Principe de Pareto” et en établit sa distribution statistique qu’il nomma “Distribution Pareto”.   Juran reconnu plus tard que le principe était connu bien avant que Vilfredo l’utilise, mais le nom de Pareto demeura, faute d’origine authentique.

Pourquoi est-ce important?

Erreurs vital par application de Pareto
Figure 2

Le principe s’applique pour une multitude de cas.  En qualité par exemple, on établit que 80% des problèmes sont produits par 20% des causes.  Il permet donc de mettre en lumière quelles causes on doit prioriser et régler pour obtenir un maximum d’effet, permettant d’économiser ressources et délais tout en obtenant un maximum d’impact. La loi de Pareto s’applique généralement lorsqu’il y a une multitude de points que l’on peut évaluer et que leur répartition ressemble au graph ci-haut, dit graph à longue queue (“long tail graph”). Lorsque le graphe de répartition statistique a cette forme, on trouve généralement le ratio 80/20 de Pareto.

 

Voici quelques exemples du principe de Pareto(1)

20% de la population mondiale détient 80% des richesses.
20% des articles comptent pour 80% de votre inventaire.
20% des mots que vous connaissez suffisent à vous exprimez dans 80% des cas.
80% des plaintes de clients proviennent de 20% des produits et services.
80% des délais proviennent de 20% des causes possibles.
20% de vos produits et services compte pour 80% de vos profits.
20% des défauts dans un système compte pour 80% de ses problèmes.

 

Son utilité

Ce principe gouverne beaucoup de nos actions et peut être utilisé afin de déterminer grossièrement qu’en mettant 20% d’effort, on peut réaliser 80% du résultat.

Dans le domaine des ventes, on réalise souvent que 20% des clients rapportent 80% des revenus. En qualité, 20% des causes produisent 80% des problèmes. Dans votre inventaire, 20% de vos produits comptent pour 80% de la valeur. Aux achats, 20% de vos fournisseurs vous fournissent 80% de vos produits.

Lorsque les ressources sont limitées, et elles sont toujours, le principe de Pareto permet de mieux concentrer nos efforts sur les actions qui donnent le plus d’impact. Exemple, un représentant concentrera ses efforts sur le 20% de ses clients qui lui rapportent 80% de revenus. Une gestionnaire d’inventaire devra porter une plus grande attention sur les 20% de produits qui comptent pour 80% de ses coûts…

Et à l’inverse, Pareto permet d’identifier les actions qui donnent le moins de résultats, donc celles à ne pas faire en priorité. En travaillant sur les bonnes choses, soit celles qui donnent le plus de résultats, on peut améliorer le rendement de chaque heure travaillée, garantissant ainsi une amélioration de la performance organisationnelle.

La perfection…difficile à atteindre

Le principe de Pareto nous enseigne que beaucoup plus d’efforts seront requis pour livrer de moins en moins de résultats. En effet, si on applique le principe, il faudra déployer 80% d’efforts pour aller chercher les derniers 20% de valeur ajoutée. Donc un très lourd coût à payer pour obtenir la perfection.

La poursuite de la perfection peut s’avérer peu rentable pour une organisation. L’ajout de valeur devient pratiquement nul par rapport au travail fourni. L’organisation pourra alors mieux répartir ses ressources afin d’obtenir plus de valeur, donnant ainsi raison au vieil adage

“La perfection n’est pas de ce monde.”

La codification ABC, Pareto au quotidien

Afin de faciliter la gestion des ventes et des produits, la codification ABC permet d’attribuer aux clients, aux produits, aux fournisseurs, aux prospects … un code A, B ou C représentant sa position dans le graph Pareto. Ainsi on attribue un “A” au top 20% des éléments qui donnent 80% des résultats. Un “B” est décerné à ceux qui suivent et contribuent 15% aux résultats. Les autres qui suivent obtiennent un “C” pour contribuer au dernier 5% de résultats. Pareto devient ainsi intégré à votre modèle de gestion qui privilégiera d’abord les éléments “A”, puis les “B” et ensuite les “C”. La répartition de votre temps de gestion devrait se faire selon les mêmes proportions. Ainsi 80% de votre temps sera dédié aux “A”, 15% aux “B” et 5% aux “C” pour obtenir un maximum de résultat.

La gestion Agile avec Pareto

La gestion de projet en mode Agile prend également une partie de sa force dans la distribution Pareto.  Dans plusieurs projets, 80% de la valeur ajoutée au projet se retrouve dans 20% des tâches du projet. En priorisant les tâches qui ont le plus d’impact, on arrive à livrer beaucoup de valeur, beaucoup plus rapidement et avec moins d’efforts.  La méthode de gestion Agile prend avantage de cette distribution de valeur et, en effectuant les tâches prioritaires en premier, permet de réaliser le projet dans de meilleurs délais et avec plus de qualité. La technique de gestion de projet Agile est surtout employée pour les projets en développement logiciel, mais peut facilement être utilisée pour beaucoup d’autres types de projet.

Pareto, tout simplement génial !

La performance peut se définir comme  “Travailler avec efficacité sur les choses les plus prioritaires”.  En utilisant Pareto dans toutes les sphères de votre organisation, vous garantissez ainsi que tout le monde travaille sur ce qui rapporte le plus à l’entreprise, en route vers l’efficacité organisationnelle.  N’est-ce pas génial?

N.B.  Office Boost s’inspire largement du principe de Pareto.

Références / Sources

Figure 1 Distribution de Pareto des entrées et sorties. Source: https://medium.com/@tylerhaun/using-the-pareto-principle-to-ship-products-faster-349648257d0c
Figure 2 Distribution des erreurs et identification des plus vital. Source: https://www.projectsmart.co.uk/pareto-analysis-step-by-step.php
(1) Exemples de la règle de Pareto. Source: http://villemin.gerard.free.fr
(1) Traduction d’exemple de Pareto dans le quotidien. Source: https://www.projectsmart.co.uk/pareto-analysis-step-by-step.php